La cohabitation entre générations

Histoire du 15ème Workshop Co&axial :

Le 06 mai dernier, les participants membres du réseau Co&axial ont assisté à notre 15ème Workshop placé sous la lumière de l’intergénérationnel, animé par Paola SPAVENTA, Nicolas DUVAL et Mathieu DUVAL

Au sommaire : socle théorique, pratique et expérimentations en groupe. Un avant-goût d’un prochain Sociolab ?

Qu’est-ce qu’une « génération » ?

Nous pouvons parler de « génération familiale » : cycle de renouvellement d’une génération humaine, soit environ 25 ans.

Ou de « génération sociale » : dénomination médiatique ou publicitaire le plus souvent, d’une durée approximative de 15 ans.

Cartes d’identités des générations

« Génération silencieuse » (nés entre 1925 et 1943)

Le sens de la hiérarchie est important pour cette génération, et « travailler dur » est une valeur forte. L’esprit de solidarité caractérise les personnes en son sein. Leurs attentes aujourd’hui : préserver leurs liens aux autres et à leur environnement, transmettre leur expérience de vie aux générations plus jeunes.

« Les Baby-Boomers » (nés entre 1944 et 1965)

Cette génération est considérée comme « bénie » car elle a vécu les Trente Glorieuses et le développement de la société de consommation. La liberté est une valeur fondamentale pour les Baby-Boomers. Au travail, l’esprit de compétition les challengent. Leurs attentes aujourd’hui : se faire plaisir et profiter de la vie.

« Génération bof ou X » (nés entre 1966 et 1976)

Les individus de cette génération ont été marqués par les crises (financières, pétrolières) et les mutations de la société. La télévision et la musique les ont bercé ! Pour cette génération, le travail leur a permis d’innover et d’inventer. Leurs attentes aujourd’hui : se reconnecter à eux-mêmes, trouver du temps pour eux et communiquer avec leurs proches.

« Génération Y ou Millennials » (nés entre 1978 et 1996)

Ce qui distingue principalement cette génération des autres est sa culture internet et sa maîtrise des outils technologiques. L’ouverture d’esprit sur le monde et le « co » (co-working, co-développement, …) font partie intégrante de cette génération. Leurs attentes aujourd’hui : trouver le juste équilibre entre leur vie professionnelle et personnelle, trouver « du sens » à ce qu’ils font.

A noter : Les générations peuvent être « glissantes », un individu peut se reconnaître dans une autre génération que celle de son année de naissance. Par exemple, une femme née en 1965 pourra se sentir plus proche, avoir une appartenance plus forte à la culture et à la vision du monde de la « génération X » que de celle des « Baby-boomers ».

Et les plus jeunes alors ?

C’est la « génération Z » (nés entre 1997 et 2010). Elle est « hyper connectée » et digitalisée. Ce qui les caractérise est l’hyper rapidité dans leurs échanges et le besoin d’instantanéité.

 Fracture générationnelle entre « jeunes » et « anciens » ?

Sans aller jusqu’à la « fracture », il y’a cependant deux camps : les plus « anciens » sont nés et ont grandi avec les livres, une approche analytique du monde, et dans une société ayant de fortes valeurs collectives. Face à eux se trouve le camp de la génération « Y, les Millennials, et les Z » : ces derniers ont une approche plus synoptique du monde qui les entoure, ils sont nés dans un environnement mondialisé et ouvert, et évidemment ils manient le digital comme personne. Les valeurs communautaires et personnelles font sens pour les plus jeunes générations.

 

Outils du coach pour travailler les thématiques intergénérationnelles

Icebreacker :

transformer une objection en opportunité. Exemple : « Mon paternel est relou, il ne comprend rien ! »

  • Accueillir l’objection : Se mettre en phase avec son interlocuteur.

Regarder et écouter attentivement son coaché, puis se mettre en phase avec lui avec le ton, les mots, l’attitude, le canal de communication pour faciliter l’échange.

  • Clarifier l’objection : Vérifier notre bonne compréhension sur l’objection et sa nature.

Poser des questions pour s’assurer de bien comprendre les idées et l’émotion exprimée dans l’objection. Reformuler les propos exprimés si besoin.

  • Exprimer sa réponse : 3 possibilités
    • Une acceptation : « En effet, je suis d’accord avec vous pour dire que… »
    • Un recadrage : « En même temps, avez-vous pensé que… ? »
    • Un positionnement ferme : « Ma position sur ce point est la suivante… »

Le Co-alignement des générations :

Lorsque nous souhaitons faire cohabiter/collaborer plusieurs générations autour d’un même objectif, il faut alors rechercher comment chacun fonctionne et s’organise, quels sont les points communs et les divergences entre tous les membres.

Utilisation du questionnement de Robert DILTS, par niveau logique : Le coach repère le « niveau » où se situe la problématique énoncée et va aller travailler le niveau supérieur grâce à son questionnement en cascade.

  • Niveaux d’appartenance
  • Identité
  • Croyances et valeurs
  • Capacités
  • Comportements
  • Environnement

Les Positions de Perceptions :

se mettre à la place de « l’autre » et comprendre son intention positive.

L’objectif ici est de dire ou de demander quelque chose d’important à quelqu’un, en tenant compte de sa vision du monde. Il s’agit de comprendre le point de vue de l’autre en testant différents angles de perception, et donc d’élargir son cadre de référence. Cet outil peut, par exemple, être utilisé pour intervenir dans des conflits générationnels au travail.

  1. Le sujet: le coaché doit énoncer son point de vue sur la problématique en jeu
  2. L’autre: puis le coaché se met à la place d’autrui et doit imaginer la façon dont l’autre perçoit la même problématique
  3. L’observateur: le coaché doit se mettre en position de recul et prendre conscience des différences de perception sur une même problématique grâce aux discours du « sujet » et de « l’autre ».

Du système S.A.P.P.E à la méthode E.S.P.E.R.E

Jacques Salomé

Le système S.A.P.P.E remonte à la nuit des temps ! Il se transmet de génération en génération et est entretenu quasi naturellement. Il s’agit de tournure de phrase, d’idées toutes faîtes et répétées, parfois blessantes ou péremptoires, et qui peuvent être incomprises au fil du temps. Le danger est une réelle mé-communication.

Dans S.A.P.P.E il faut entendre :

  • S comme Sourd
  • A comme Aveugle
  • P comme Pernicieux
  • P comme Pervers
  • E comme Energétivore

Ce système est reconnaissable à 5 pratiques :

  • L’injonction
  • La menace
  • La dévalorisation ou la disqualification
  • Le chantage par la pression morale ou affective
  • La culpabilisation

La méthode E.S.P.E.R.E c’est prendre conscience qu’il serait possible de faire autrement pour mieux se comprendre !

Voici quelques exemples applicables à une problématique intergénérationnelle :

  • Je me cantonne dans les idées, je développe des généralités, je fais des discours sur X, j’énonce des concepts.
  • Se transforme en : Je concrétise avec des exemples, je personnalise, je partage mon vécu, je dis mon ressenti, je précise ma position.

 

  • Je crée l’opposition, j’entretiens le désaccord ou l’affrontement.
  • Se transforme en : Je propose l’apposition et favorise la confrontation

 

  • Je reste dans l’implicite, avec la croyance non dite que l’autre a les mêmes valeurs, références ou repères que moi.
  • Se transforme en : Je passe plus souvent à l’explicite, avec le risque d’une mise en mots.

 

  • Je pratique la répression imaginaire en pensant à l’avance à ce que l’autre va dire ou penser de moi.
  • Se transforme en : Je ne prête pas d’intention à l’autre, je n’interprète pas son comportement.

Merci à Paola SPAVENTA pour ses apports de connaissance en Histoire et Sociologie sur cette thématique. Merci également à Nicolas et Mathieu DUVAL, le duo de coachs professionnels Père-Fils, qui nous ont permis de mettre en relief des outils de coaching avec cette thématique intergénérationnelle.

Article rédigé par Emilie DEPOUX – 07/06/2021

Participants au Workshop Co&axial, par ordre alphabétique :

Eve ABOUCAYA

Stéphanie AIRAUD

Anaïs COLETTA

Emilie DEPOUX

Marie-Ange DELCOURT

Catherine GRABOWSKI

Cyril MONTERO

Marie-Blanche PENNINGTON

Jessica RIVIERRE

Laurence VEAUVY

Céline VILBERT

 

2021-06-18T20:51:47+02:00