L’humour est-il un outil de coaching ?

Chers coachs, à vos marques, prêts… blaguez !

Qu’est-ce que l’humour ?

L’humour est une forme d’esprit railleuse qui s’attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité, dans le but de faire rire ou de divertir un public.

L’humour est un état d’esprit, une manière d’utiliser le langage, un moyen d’expression. L’humour peut être employé dans différents buts et peut, par exemple, se révéler pédagogique ou militant. Avoir le sens de l’humour, ou simplement avoir de l’humour, c’est mettre les difficultés de la vie à distance, les atténuer par un mot d’esprit.

L’humour, c’est du sérieux !

« L’humour aide à requinquer l’estime de soi, à relativiser l’échec, voire à trouver l’âme sœur. C’est un allié drôlement précieux », explique la psychologue et conférencière Rose-Marie CHAREST. Il aide notamment à libérer des tensions et à diminuer l’anxiété. L’humour contribue aussi à dénouer des situations tendues. Certaines personnes passent des messages très sérieux déguisés en blagues. Cela demande un sens aigu de l’observation, une bonne dose de confiance en soi et la faculté de prendre des risques.

Source : https://lactualite.com/societe/lhumour-cest-du-serieux/

Un outil de coaching précieux

Plusieurs raisons peuvent nous amener à utiliser, à bon escient, humour et calembours lors de nos séances de coaching :

  • Il permet d’entrer rapidement en contact avec notre client et de créer un climat de détente et de confiance
  • Il sert de levier pour passer des messages et œuvre à la prise de conscience du coaché
  • Il permet un recadrage en douceur
  • Il permet de dédramatiser une situation
  • Il sert aussi de soupape de sécurité pour notre client afin d’évacuer le trop-plein d’émotions avant que celles-ci n’explosent

Pour résumer, le rire grâce à l’humour provoque 3 effets selon Valérie PASCAL (Source : « Rire ou coacher, il faut choisir »)

  • Effet de connivence

Plaisanter avec son client à propos de choses sérieuses renforce l’alliance coach/coaché et développe la relation de confiance. Et la confiance n’est-elle pas l’un des ingrédients essentiels d’un coaching réussi ?

  • Effet de distanciation/dédramatisation

Si notre coaché rit de ses propres comportements, de ses propres limites qui peuvent être grotesques… le pari est gagné ! Rire de soi-même est le premier pas vers l’acceptation et la résilience face à une situation dérangeante.

  • Effet de déplacement

En rire permet de placer ce qui nous importunait dans le rétroviseur et de le faire appartenir au passé.

Oui à l’humour, mais pas n’importe lequel !

En coaching, nous pouvons utiliser l’humour mais uniquement s’il est bienveillant et positif ! L’humour noir ou sarcastique est à proscrire car il peut être mal interprété.

Interview d’une coach professionnelle, spécialiste de l’humour non-verbal :

 Dans quels cas utilisez-vous l’humour dans vos accompagnements de coaching ?

Réponse : Je l’utilise surtout ace à des clients qui sont négatifs, sur tout et tout le temps. Il s’agit alors de les remettre en énergie et dans une bonne énergie.

Comment déterminez-vous si vous pouvez utiliser l’humour avec votre coaché ?

Réponse : Au premier contact, je sens et j’observe la personne, et je vois si je vais pouvoir me permettre du second degré avec elle. Après quelques séances, si je constate que mon client est réceptif, j’y vais !

Avez-vous déjà vécu un « grand moment de solitude » avec un humour qui n’est pas passé ?

Réponse : Avec des pointes d’humour, non. Par contre, un jour j’ai raconté une blague à une cliente et j’ai senti comme un flop ! L’humour oui, les blagues… pas forcément !

Comment faîtes-vous passer votre côté humoristique ?

Réponse : J’utilise beaucoup le non-verbal et les mimiques, pour détendre l’atmosphère… et mon coaché ! Un questionnement en cascade, avec quelques mimiques, permet de souligner un intérêt ou un questionnement plus profond.

Exercices pratiques :

Outil de discipline positive : En famille, lorsqu’une difficulté surgit, demandez à chacun d’exprimer toutes les solutions les plus farfelues possibles pour régler le problème. But : que chacun se rende compte de l’impossibilité de certaines solutions, en plaisantant, et en cherchant ensemble la meilleure option.

L’humour comme amplificateur : Via un jeu de rôle avec votre coaché, « jouez » une scène avec lui. But : faire ressortir un côté comique ou absurde de la situation, allez dans l’exagération. La prise de distance et la prise de conscience amènent à mettre fin à une problématique, ou bien à mettre en place un plan d’action.

Citations :

« L’amour pour épée, l’humour pour bouclier » – Bernard Werber, écrivain français

« Le rire c’est comme les essuis glaces, ça n’arrête pas la pluie mais ça permet d’avancer » – Gérard Jugnot, comédien français

Devinette :

Il peut vous arriver d’avoir affaire à un coaché qui ne veut pas voir la vérité en face ou qui a du mal à le faire. Pour le « débloquer », vous pouvez tenter cette question :

« Savez-vous ce qu’est la politique de l’autruche ? » – votre client devrait dire oui ou soupirer, enchaînez avec cette réponse : « C’est une politique qui court vite et qui fait de gros œufs ! » – rire, décompression…. Vous pouvez réattaquer sur le sujet de façon plus légère, tout en parlant d’un sujet sérieux !

A consulter :

Chaîne Youtube « Et tout le monde s’en fou »

Café Coach organisé par Co&Axial et animé par Bertrand MANGIN le 20 mai 2021 sur le thème de l’humour.

Article rédigé par Emilie DEPOUX

Participants au café coach, par ordre alphabétique

Nathalie CORTI

Emilie DEPOUX

Catherine GRABOWSKI

Annaïg KINZELIN

Marie-Pierre LETANG

Carole TESTA

2021-06-18T21:55:04+02:00