6 étapes pour ne plus procrastiner

La procrastination

L’art de reporter à plus tard

Vous préférez traîner sur les réseaux sociaux ou retrouver vos collègues à la machine à café plutôt que de travailler sur votre projet ? Vous remettez systématiquement des actions au lendemain ? Alors vous faites face à un auto saboteur redoutable !

 

Comment arrêter de procrastiner ? 

Lutter contre vos retards

Génératrice de stress, la procrastination incite à l’évitement de la réalité ou des engagements en laissant s’accumuler toutes les contraintes dans votre présent.

L’augmentation est frappante avec de plus de 300 % en 40 ans, dont 49% procrastinent plus d’1h sur leur lieu du travail.

Cela concerne 1 adulte sur 5 et 1 étudiant sur 2 s’auto diagnostiquent procrastinateurs sévères et chroniques.

  • Vous avez conscience d’être adepte de la dernière minute ?
  • Vous avez envie de gagner en efficacité et en sérénité ?
  • Voyons ensemble comment y remédier.

Les étapes pour arrêter d’ajourner

Créer un environnement favorable antiprocrastination

Mettez à l’écart les parasites de concentration et d’attention. Vous gagnerez en créativité si vous placez votre téléphone en mode silencieux et coupez l’accès aux réseaux sociaux quelques heures.

Enlevez la pollution sonore en gardant près de vous des bouchons d’oreilles ou un casque anti-bruit.

Evitez les capteurs d’attention visuelle en nettoyant votre bureau pour ne garder que l’essentiel. Toutes les astuces sont bonnes.

Relâcher la pression 

Renforcez votre capacité à faire le calme en vous et apprenez à le recréer à la demande.

Pour cela vous pouvez pratiquer la respiration carrée : Inspirez 4”, Bloquez 4”, Expirez 4”, Bloquez 4” ou utiliser par exemple l’application RespiRelax+,  vraiment simple et efficace.

Vous pouvez compléter avec quelques exercices de méditation pleine conscience.

Luttez contre votre sentiment d’infériorité et soyez bienveillant avec vous-même. Tournez votre monologue intérieur en un discours positif et donnez-vous le droit à l’erreur. 

Répétez des rengaines positives pour vous préparer mentalement :
  • Agir, c’est réussir !
  • Il n’y a que ceux qui ne font rien, qui ne font pas de bêtises !
  • Quels sont les vôtres ?

Rappelez-vous toutes vos réussites, notez les et ainsi ancrez le positif.

Fixer votre objectif

Donnez vie au projet en lui donnant un nom, une phrase de description et l’objectif à atteindre. Ecrivez le tout sur un agenda papier ou numérique (ex : Trello outil de gestion de projet), vous suivrez ainsi beaucoup mieux les avancées du projet.

Donnez un cadre au projet, ensuite définissez une date limite de rendu du projet, tout en fixant les contours du projet. Quel est le résultat attendu ? Sous quelle forme ?

Diviser le projet en plusieurs petites actions

Plutôt que de gravir une montagne en une seule fois, créez des escaliers. Découpez votre projet, avancez pas à pas,  une action après l’autre. Pour définir les différentes marches, posez-vous la question suivante :

Pour pouvoir réaliser ce projet, quelles sont toutes les actions à entreprendre ?

Rester seul ou être accompagné. Maintenant que vous avez toutes les actions à réaliser, Réfléchissez : Quelles actions puis-je réaliser seul(e) ? Lesquelles nécessitent de trouver des ressources externes (personnes, matériels, compétences …) ?

Prioriser et dater les actions 

Hiérarchisez les actions préalablement définies selon leur degré d’importance et d’urgence (Aidez-vous de la matrice de priorisation des actions ci-contre) et définissez par quelles actions commencer aujourd’hui.

Matrice de priorisation des actions

 

Ne vous surchargez pas, mais faites plutôt en sorte de pouvoir caser d’autres urgences au cas où ! N’oubliez pas que souvent une action prend plus de temps que prévu, alors prévoyez du temps en plus.

Datez toutes vos actions et placez les sur un calendrier, allant d’aujourd’hui à la date limite finale de rendu de projet.

Se récompenser soi-même

Peut être la meilleure partie à ne surtout pas négliger !!! Cette étape permet de prendre du recul sur le travail effectué, de marquer les réussites et de poser des jalons jusqu’à la fin du projet. 🎉

Récompensez-vous sans attendre que cela vienne des autres, c’est apprendre et réapprendre petit à petit à être satisfait de soi. Savoir se le dire et se le montrer, s’encourager pour atteindre l’étape suivante, en apportant vous même la cerise sur le gâteau 🍰. C’EST IMPORTANT !

Vous avez tout à y gagner

J’espère que cette méthode vous sera utile. Que ce soit dans un cadre professionnel ou personnel ou pour réaliser une multitude de tâches quotidiennes. Testez ces 6 étapes, vous avez tout à y gagner !

Partager nous ici vos astuces contre la procrastination

  • Quelles astuces avez-vous développées pour éviter de procrastiner ?
  • Quel livre recommanderiez-vous à nos lecteurs sur ce thème ?

Si vous avez aimé cet article, alors prenez quelques instants pour le partager et le commenter sur les réseaux sociaux. Au plaisir de vous lire.

Par Jessica RIVIERRE
RIVIERRE COACHING

Livre anti procrastination

La Procrastination – L’art De Reporter Au Lendemain

john perry

  • Collection : Poche Marabout Philo
  • Format : Poche
  • 120 pages

SOURCES:
– Procrastination’s Impact in the Workplace and the Workplace’s Impact on Procrastination. International Journal of Selection and Assessment, Nguyen B, Steel P, Ferrari JR.  2013; 21(4):388–99
– J’arrête de procrastiner, 21 jour pour arrêter de tout remettre au lendemain. Editions Eyrolles, Diane Ballonad Rolland
– Etude OPINION WAY lancée par l’entreprise Jechange
– A qui ferais-je de la peine si j’étais moi-même. Editions de l’Homme, Jacques Salomé 
– Et de nombreux autres sites et lectures sur le sujet depuis des années.

2020-04-05T00:01:02+02:00

One Comment

  1. Marie-Blanche Pennington

    Merci Jessica pour cet article. Lorsque mes clients évoquent leurs problèmes de procrastination, je leur demande de mesurer sur une échelle de 0 à 10 (zéro étant le plus bas et 10 le plus haut) leur envie de faire l’action pour laquelle ils procrastinent. Ensuite, je leur demande ce que signifie cette note pour eux. En poursuivant nos échanges, j’aborde toutes les émotions et besoins en lien avec cette action. Ce questionnement permet de déculpabiliser, puis trouver des solutions pour débloquer la situation, mais parfois aussi pour accepter d’abandonner tout simplement cette action ou la déléguer. Bonne journée à vous. Marie-Blanche

Leave A Comment

%d blogueurs aiment cette page :